Comment choisir entre la réparation et le recyclage de produits ?

Bienvenue dans le grand match de l’éco-responsabilité : réparer vs recycler ! C’est le moment de faire un choix crucial pour l’environnement. Alors, prêts à découvrir comment prendre la décision la plus green ? Suivez le guide !

La montée en flèche du bonus réparation

Depuis la mise en place du bonus réparation en décembre 2022, de plus en plus de personnes choisissent de faire réparer leurs appareils électriques. Mais cette option est-elle toujours pertinente ? Nos experts se penchent sur la question pour vous aider à faire un choix judicieux.

Lave-linge et lave-vaisselle

Analysons les lave-linge et lave-vaisselle. Selon Aurélie Fircowicz, directrice associée chez Murfy, spécialisé dans la réparation d’électroménagers, une panne sur deux peut se résoudre sans recourir à des pièces détachées. La cause ? Souvent un manque d’entretien ou une utilisation inadéquate.

À réparer si : le tarif de l’intervention et des pièces nécessaires est raisonnable comparé au prix d’un appareil neuf.

À recycler si : c’est un appareil bon marché avec une carte électronique défectueuse, une réparation trop coûteuse, de la rouille, ou plus de quinze ans d’âge.

Cafetière et bouilloire

Nos ancêtres savaient comment prolonger la vie d’une cafetière ou d’une bouilloire en les détartrant régulièrement avec du vinaigre blanc, raconte Aurélie Fircowicz. Cette habitude est perdue aujourd’hui, et de nombreuses pannes en résultent.

À réparer si : c’est un appareil coûteux, avec peu de pièces à remplacer, et si le coût de la réparation est raisonnable.

À recycler si : c’est un appareil bon marché (moins de 50 euros) et si le diagnostic seul coûte cher.

Smartphones et tablettes

« Les smartphones et tablettes sont fragiles », explique Charles Lascaux, directeur de iRep, spécialisé dans la réparation de ces gadgets. Les chutes peuvent casser l’écran ou la caméra, et la batterie perd de son efficacité avec le temps.

À réparer si :

  • Vous souhaitez récupérer vos données.
  • L’appareil a moins de huit ans.
  • Le coût de la réparation reste raisonnable.
  • Les fonctions de l’appareil répondent encore à vos besoins.
Lire :  Comment améliorer la gestion des retours clients ?

À recycler si : l’appareil manque de mémoire, les applications ne se mettent plus à jour, ou vous avez besoin d’un appareil plus rapide possédant de nouvelles fonctionnalités.

Télévisions

Depuis le 1er janvier 2021, l’indice de réparabilité est obligatoire pour des produits comme les télévisions. Cet indice, noté sur 10, évalue la facilité de réparer un produit hors période de garantie légale. « À l’achat, choisissez toujours l’appareil avec la meilleure note, à prix égal » conseille Aurélie Fircowicz.

À réparer si : les fonctionnalités de votre télévision répondent à vos besoins et que les réparations ne coûtent pas plus cher que la valeur de l’appareil.

À recycler si : il s’agit d’une télévision bon marché, vieille et présentant plusieurs pannes.

Fours micro-ondes et réfrigérateurs

De nombreuses pannes dans les fours micro-ondes et réfrigérateurs sont causées par un manque d’entretien, bien qu’il puisse aussi s’agir de problèmes électroniques, comme le souligne Aurélie Fircowicz.

À réparer si : sa valeur en vaut la peine, même en tenant compte de l’usure.

À recycler si : c’est un four micro-ondes bon marché, souvent irréparable car entièrement collé, ou si votre réfrigérateur est rouillé.

Ordinateurs

Les problèmes les plus courants des ordinateurs concernent la batterie, l’écran et le chargeur, note Charles Lascaux. Cependant, quand un ordinateur est trop vieux, certaines fonctions comme la consultation de sites Internet peuvent devenir impossibles.

À réparer si : l’appareil est au standard des logiciels actuels et que la réparation est financièrement pertinente, car aujourd’hui, un PC reconditionné correct coûte environ 300 euros.

À recycler si : l’ordinateur ne peut plus recevoir les mises à jour nécessaires ou si ce problème survient environ 10 ans après sa sortie.

Juliette
Juliette

Je suis Juliette et j’ai 31 ans. Bloggeuse avertie depuis des années, j’ai longtemps vécu à Paris, mais à présent c’est depuis Biarritz que j’officie.
L’air du large me donne encore plus d’idées et d’envies pour vous donner des astuces en matière de décoration.
Depuis toujours, je m’intéresse à l’art de mettre en valeur une pièce et mes quelques années en tant que décoratrice d’intérieur m’ont apprises que tout (ou presque) peut être magnifiés. Ne ratez pas mes chroniques et donnez-moi votre avis sans limite via les commentaires.

Articles: 432

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *