Réduction mammaire, zoom sur une intervention chirurgicale particulière

Magazine Jeunejolie.frBeautéRéduction mammaire, zoom sur une intervention chirurgicale particulière

Si les techniques pour rendre les seins plus volumineux sont souvent les plus pratiquées, il existe aussi une méthode qui permet de réduire la taille de la poitrine en retirant la peau et la glande mammaire excédentaires. Cette intervention de chirurgie esthétique consiste également à revoir la position de l’aréole et du mamelon pour un meilleur rendu. Pour un résultat satisfaisant, quelques infos-clés et de bonnes pratiques sont absolument à adopter.

Se préparer à une intervention de plastie mammaire, ce qu’il faut savoir

Des consultations de chirurgie seront requises pour mieux se préparer à une intervention de réduction mammaire. Il s’agit en général d’une mammographie pré-opératoire qui permet à l’expert de constater la situation de sa patiente.

Cette pratique est quasi systématique comme évoqué par docteursantini-chirurgienesthetiqueparis.com/ pour les femmes de plus de 35 ans ou celles chez qui on peut observer des risques de cancer du sein. Et puisque l’opération sera pratiquée sous anesthésie générale, une consultation d’anesthésie est préconisée.

Le port d’un soutien-gorge de contention qui peut s’ouvrir par devant est également conseillé durant l’intervention. Ces soutiens-gorge médicaux sont souvent déjà disponibles chez les établissements. En outre, il est utile de savoir que l’assurance-maladie ne prend pas en charge les cas de plastie de réduction que si la masse enlevée est de 300g par sein opéré.

Ainsi, l’astuce est de prévoir une période d’arrêt de travail de 10 jours après l’intervention si la sécurité sociale ne prend pas en charge l’opération. Pour finir, l’arrêt du tabac, de la contraception orale et de la prise de certains médicaments (aspirine, anti-coagulants oraux, anti-inflammatoires) est fortement recommandé 1 mois avant le traitement chirurgical.

Pendant et après l’intervention

Concernant une reduction mammaire, elle durera 2 heures en moyenne. L’opération s’effectue à jeun. La patiente peut quitter le lit après 24 heures quand le médecin estime qu’elle est capable de se prendre en charge elle-même.

Lire :  Comment protéger ses taches de rousseur de l'épilateur lumière pulsée

Après les 7 à 15 jours suivant le traitement chirurgical, la personne doit revenir pour s’assurer que les fils soient bien enlevés en cas de points de suture externes. En ce qui concerne les cicatrices, les traces horizontales, verticales et celles situées autour de l’aréole disparaîtront avec le temps.

La rédaction de JeuneJolie propose

Comment arrêter de perdre ses cheveux

Perdre ses cheveux peut être une expérience démoralisante, affectant...

Paris : prendre soin de vous en institut de beauté

Pour se sentir bien dans sa peau, il est...

Comment paraître 10 ans plus jeune avec le maquillage après 50 ans ?

Ah, l’élixir de jeunesse n'est peut-être pas encore en...

Comment ouvrir un salon de coiffure : conseils pratiques et étapes à suivre

Avant de vous lancer dans l'aventure entrepreneuriale de la...