Comment bien choisir votre contrat d’assureur ?

Ecrit par Anaïs

Les banques vous font confiance, mais quand même, il faut savoir les rassurer ! C’est le rôle des assurances emprunteurs, qui viennent se suppléer à vous si vous ne parvenez plus à honorer vos paiements mensuels.

Si les taux d’intérêt sont plutôt à la diminution en ce moment, il arrive souvent que le montant total de l’assurance emprunteur représente jusqu’à 40% du coût total de l’emprunt !

La meilleure assurance emprunteur couvre l’assuré autant que faire se peut, et ne présente pas mille et une exclusions de garantie. Pour éviter les désillusions, une bonne pratique consiste à lire et comparer les conditions générales des contrats. Evidemment, nous vous déconseillons de faire du tarif votre seul critère de sélection. Aussi, pour faciliter votre choix, voici notre mini-guide !

  1. Attention à la garantie arrêt de travail

Dans votre contrat d’assurance peuvent figurer deux mentions en cas d’invalidité permanente totale ou d’incapacité temporaire totale. Votre assureur peut parler de l’exercice de toute activité professionnelle ou du l’activité professionnelle de l’assuré.

La première formulation peut amener l’assureur à refuser son aide lorsque son client ne peut pas reprendre son activité après un accident ou une maladie, mais qu’il peut exercer un autre métier.

La seconde formulation garantit une protection plus importante à l’assuré.

  1. Attention aux exclusions de garanties

L’assureur peut (et il le fait) exclure certaines garanties de ses contrats. Comme la loi le stipule clairement, il doit rédiger de façon parfaitement compréhensible ces exclusions. Aucune ambiguïté n’est admise. Il leur est préconisé d’écrire ces exclusions de manière visible, par exemple en gras et dans une autre police que le reste du texte. Ne les négligez surtout pas ! Prenez le temps de les lire, quitte à ne pas signer dans la minute. Et si vous ne comprenez pas tout, demandez des explications à votre assureur.

Certaines clauses sont souvent exclues, quel que soit l’assureur. On retrouve notamment les cas de guerre étrangère ou civile, les émeutes ou les mouvements populaires. Certains professionnels excluent aussi les sports amateurs ou encore les déplacements à l’étranger, que ceux-ci soient effectués à titre personnel, professionnel ou humanitaire.

  1. Attention à la couverture du mal de dos et des affections psychologiques

Les assureurs assimilant le mal de dos et les affections psychologiques à des situations d’invalidité et d’incapacité sont rares. Soyez donc vigilants au moment d’apposer votre signature au bas de votre document !

Pour que ces maladies soient couvertes par votre assureur, il faudrait qu’elles occasionnent une hospitalisation d’une certaine durée (en moyenne une durée de jours minimum) ou une opération chirurgicale.

Ces maladies non-objectivables peuvent faire partie de votre contrat d’assureur, mais il faudra prévoir, le plus souvent, une majoration du prix de votre contrat.

  1. Attention au plafond de garantie

Selon l’assureur que vous choisirez, votre plafond de garantie ne sera pas le même. On appelle « plafond de garantie » la somme maximale d’indemnisation à laquelle vous pouvez prétendre en tant qu’emprunteur. Ce montant est défini soit par année d’assurance, soit par sinistre. Ils meuvent être fixés pour la totalité des garanties (décès, perte d’emploi, incapacité et invalidité) ou pour une ou plusieurs garanties. C’est à l’assureur de déterminer ce qui est le plus avantageux pour lui.

Pour bénéficier de la meilleure assurance emprunteur, une bonne pratique consiste à comparer les offres de plusieurs professionnels avant de faire votre choix. Ne signez jamais à la hâte et en cas de doute, demandez des explications, quitte à faire répéter votre interlocuteur !

A propos de la rédactrice
Anaïs

Hello, Hello, je suis Anaïs et j’ai 29 ans. Je suis né à Marseille, mais c’est à Paris que j’ai grandie. Au sein de la capitale, je me suis passionnée pour la mode et la beauté.
J’ai eu la chance de bosser pour quelques marques très connues et j’ai accumulé pas mal d’expérience. A présent, je cultive mon réseau pour vous faire part des meilleures affaires et des looks les plus tendances. Mon objectif est de sentir la mode avant toutes les autres et de vous en faire profiter.

Un avis, une question ?