Tout savoir sur les précautions à prendre concernant les compléments alimentaires

Vous avez entendu parler des compléments alimentaires et vous songez à en prendre pour améliorer votre santé ? Avant de vous lancer tête baissée, il est essentiel de connaître les précautions à prendre. Dans cet article, nous allons explorer ensemble l’importance de bien choisir et utiliser les compléments alimentaires pour en tirer le meilleur parti en toute sécurité. Suivez le guide pour éviter les écueils et prendre soin de vous de manière éclairée !

Les différentes formes de compléments alimentaires

Les compléments alimentaires peuvent se présenter sous diverses formes : gélules, capsules, poudres, ampoules, etc. Chacune de ces formes a ses propres avantages en termes de concentration et d’assimilation des principes actifs. Par exemple, pour les probiotiques, il est recommandé de privilégier les poudres ou les gélules. Quant aux oméga 3, les capsules conditionnées sous blister sont les plus adéquates car elles protègent les acides gras de l’oxydation. Pour toute hésitation, demandez conseil à votre pharmacien.

Gare aux gummies!

Les gummies, ces petites friandises supposées nous faciliter la tâche des cures alimentaires, cachent pourtant des ingrédients souvent indésirables comme des arômes, colorants, ou sucres en quantité non négligeable. Par exemple, deux gummies peuvent contenir l’équivalent d’un morceau de sucre. Les édulcorants comme le maltitol ou le sorbitol peuvent causer des troubles digestifs chez les personnes ayant un intestin sensible. Si vous tenez à les consommer, optez pour des gummies bio et sans édulcorants, et pensez à varier les formes pour éviter une consommation excessive de sucre.

Les dangers potentiels des compléments alimentaires

Les effets indésirables les plus fréquents sont dus à une mauvaise maîtrise des principes actifs des plantes ou des huiles essentielles, dont la teneur peut énormément varier. Autre risque : la falsification d’espèces de plantes. Des compléments à base de curcuma, par exemple, peuvent être toxiques pour le foie à haute dose. Pour vous protéger, privilégiez les circuits de distribution contrôlés comme les pharmacies et parapharmacies, et lorsque vous achetez en ligne, choisissez des marques connues et des produits également vendus en magasin.

Lire :  Comment bien choisir sa cure de gélules solaires

Faut-il l’avis d’un professionnel de santé ?

Il est fortement recommandé de consulter un professionnel avant de démarrer une cure de compléments alimentaires. Un pharmacien ou un diététicien peut évaluer vos besoins nutritionnels et vous conseiller correctement. Si les effets d’un complément ne se montrent pas efficaces face à des symptômes comme la fatigue ou des troubles digestifs, consultez votre médecin généraliste. De plus, évitez d’enchaîner les cures successives sans l’avis d’un expert.

Nutriments seuls ou en cocktails?

La question se pose de savoir si vous devez opter pour des compléments alimentaires contenant un seul nutriment ou des cocktails. Les cocktails de vitamines et de minéraux peuvent être avantageux pour les petits mangeurs. En revanche, si un déséquilibre nutritionnel spécifique est identifié, des nutriments précis constituent une meilleure option. Par exemple, quelqu’un qui ne mange jamais de poisson bénéficiera de compléments en oméga 3.

Attention au surdosage

Il est crucial de respecter les doses recommandées sur les emballages. Les risques de surdosage existent surtout si plusieurs compléments alimentaires ou aliments enrichis sont consommés en même temps. La différence entre une dose recommandée et une limite toxique peut être ténue, surtout pour des minéraux comme le fer et le manganèse. Évitez de cumuler compléments et médicaments fournissant les mêmes nutriments.

Groupes particuliers : enfants, femmes enceintes et allaitantes

Ces groupes de population ont des besoins nutritionnels spécifiques qui doivent principalement être couverts par l’alimentation. Durant la grossesse ou l’allaitement, certains composants des compléments alimentaires peuvent être contre-indiqués, notamment les huiles essentielles, la plupart des plantes et la vitamine A. Les enfants et les femmes enceintes doivent consulter un professionnel de santé avant de prendre tout complément.

Interaction avec les médicaments

Il est essentiel de faire preuve de prudence lorsqu’on associe compléments alimentaires et médicaments. Les principes actifs de certaines plantes peuvent modifier l’efficacité des médicaments. Par exemple, le trèfle rouge, le saule ou la lavande ne doivent pas être pris avec des anticoagulants. Quel que soit le traitement suivi, l’aval d’un médecin ou d’un pharmacien est nécessaire avant de commencer une cure.

Lire :  Peut-on réellement maigrir en pratiquant le volley-ball ? Découvrez la vérité !
Juliette
Juliette

Je suis Juliette et j’ai 31 ans. Bloggeuse avertie depuis des années, j’ai longtemps vécu à Paris, mais à présent c’est depuis Biarritz que j’officie.
L’air du large me donne encore plus d’idées et d’envies pour vous donner des astuces en matière de décoration.
Depuis toujours, je m’intéresse à l’art de mettre en valeur une pièce et mes quelques années en tant que décoratrice d’intérieur m’ont apprises que tout (ou presque) peut être magnifiés. Ne ratez pas mes chroniques et donnez-moi votre avis sans limite via les commentaires.

Articles: 418

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *