Peut-on vraiment faire confiance aux influenceurs spécialisés en produits de soin de la peau ?

Les influenceurs spécialisés en produits de soin de la peau font partie intégrante de notre vie digitale. Leurs recommandations et avis influencent nos choix d’achat et notre routine beauté. Mais peut-on vraiment leur faire confiance les yeux fermés ? Décortiquons ensemble ce phénomène pour démêler le vrai du faux en matière de conseils skincare.

Le phénomène des influenceurs spécialisés en produits de soin de la peau prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux. Mais peut-on vraiment leur faire confiance pour nos affaires épidermiques délicates ?

Qui sont ces influenceurs ?

Imaginez une armée de passionnés de la peau, prêts à partager secrets et potions magiques. Beaucoup d’entre eux étaient déjà des férus de sciences au lycée. Certains ont poussé le bouchon plus loin avec des études en médecine, pharmacie ou biochimie, tandis que d’autres ont fait leurs armes dans des laboratoires ou auprès de marques cosmétiques.

Par exemple, Myriam (@myssyjym) a une formation en biochimie et une expérience avec la marque The Ordinary, tandis que Louis (@skincarebylouisoff), avec son diplôme en esthétique et son master en commerce, a traversé l’univers de la cosméto avant de se lancer seul en tant qu’influenceur.

Pourquoi les suivre ?

Les followers se tournent vers ces influenceurs pour obtenir des conseils sur des produits souvent complexes et coûteux. Myriam souligne qu’elle aide les gens à décrypter les composants chimiques sur les étiquettes, tandis que Louis explique comment choisir des produits en évitant de se ruiner.

Les contenus qu’ils créent regorgent d’informations sur les bienfaits d’ingrédients comme le rétinol ou l’acide hyaluronique. Ils expliquent également les inconvénients de certaines substances comme le silicone. Bref, ils nous aident à naviguer dans le monde déroutant des soins de la peau.

Le revers de la médaille

Pourtant, tout n’est pas rose dans le monde des influenceurs. Coquilles en or ils ne sont pas toujours. En montant en notoriété, leur objectivité peut être compromise par des partenariats avec des marques. Les critiques franches du début peuvent s’estomper, laissant place à une promotion subtile mais persistante des produits affiliés.

Lire :  Quelle est la symbolique des bijoux spirituel ?

De plus, leur analyse des produits est souvent limitée aux soins proposés en pharmacie ou grande distribution, les marques de niche étant moins abordées, sauf si elles leur envoient des échantillons.

Une démarche plus transparente ?

Certains influenceurs tentent de se démarquer en favorisant une approche plus sincère, comme Coralie (@Chokomag) qui valide ses choix avec des dermatologues, ou en créant des espaces de rencontres physiques et des diagnostics de peau personnalisés sur le net.

Et les experts médicaux alors ?

Parallèlement, aux États-Unis, les dermatologues sont les nouvelles stars des réseaux sociaux. En France, bien que les médecins soient restreints par des règles publicitaires sévères, une nouvelle génération commence à émerger et partage de précieux conseils sur les soins de la peau avec un engagement croissant.

En fin de compte, la clé pour suivre un influenceur en produits de soin de la peau est de rester informé et critique. Vérifiez si leurs conseils sont basés sur des faits scientifiques et s’ils mentionnent clairement leurs partenariats. Gardez en tête que chaque peau est unique, et ce qui fonctionne pour l’un peut ne pas convenir à l’autre.

Anaïs
Anaïs

Hello, Hello, je suis Anaïs et j’ai 29 ans. Je suis né à Marseille, mais c’est à Paris que j’ai grandie. Au sein de la capitale, je me suis passionnée pour la mode et la beauté.
J’ai eu la chance de bosser pour quelques marques très connues et j’ai accumulé pas mal d’expérience. A présent, je cultive mon réseau pour vous faire part des meilleures affaires et des looks les plus tendances. Mon objectif est de sentir la mode avant toutes les autres et de vous en faire profiter.

Articles: 1743

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *