Sexo

Tout savoir sur l’hygiène intime

Ecrit par Jeanne

L’hygiène intime est un sujet délicat, qui fait l’objet de beaucoup d’inquiétudes chez plusieurs femmes. Comment se laver ? Quelles zones ? Avec quel produit ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce domaine, ce qu’il faut faire et ce qu’il faut éviter.

Pas de douche vaginale, nettoyage de la région vulvaire uniquement

La flore vaginale produit des sécrétions naturelles et peut avoir une odeur qui gêne. Toutefois, se laver plusieurs fois ne résout pas le problème. Ni même de pratiquer une douche vaginale. Il faut savoir que les douches vaginales détériorent la flore et favorisent la survenue des infections. Ces douches sont donc à bannir.

Nettoyer la région vulvaire une à deux fois par jour suffit en termes de toilette intime, afin de préserver la couche hydrolipidique qui protège la peau dans cette zone. Il faut entendre par « région vulvaire » la zone constituée de clitoris, de lèvres et de vestibule.

Pour ce faire, il vaut mieux se servir de ses doigts qui se révèlent plus doux et qui ne présentent pas de risques d’infections. Les gants de toilette et les fleurs de douche sont à éviter, car bourrés de bactéries.

Il faut ensuite bien sécher la zone avant d’enfiler un sous-vêtement en coton ou en soie, pas trop serré.

Ne pas utiliser de produit nettoyant ni de déodorant

Une grande variété de nettoyants intimes ainsi que de produits hygiéniques sont actuellement disponibles sur le marché. Mais il n’est pas conseillé d’y recourir, car ils sont juste bons pour augmenter les risques d’infections. De plus, leurs composants, naturels ou chimiques, sont inquiétants pour la zone génitale qui est réputée si fragile.

Gel douche, produit antibactérien, antiseptique… On n’en a pas besoin pour les toilettes intimes. De l’eau chaude suffit, sans utiliser de savon, à moins qu’il ne s’agisse d’un savon sans savon.

Il est aussi fortement déconseillé d’utiliser de déodorant et de produit parfumé, même si l’odeur du sexe est gênante. Ces types de produits détériorent les muqueuses.

Avant, pendant et après un rapport sexuel

Avant un rapport sexuel, il est conseillé de se laver d’abord les mains, pour éviter la transmission de microbes.

Pendant le rapport sexuel, il faut faire attention au passage de la zone annale à la zone vaginale. Pour éviter que les bactéries provenant de l’anus et du rectum ne s’introduisent dans le vagin, il faut toujours nettoyer les sexes entre une sodomie et une pénétration vaginale. Il en est de même pour les divers accessoires utilisés durant le rapport sexuel.

Après l’acte sexuel, il faut faire une toilette intime avec de l’eau chaude, et uriner pour se débarrasser des bactéries susceptibles d’atteindre l’urètre.

Pour ce qui est des protège-slips, il faut les changer dès qu’ils sont humides. Et il est déconseillé de les utiliser tous les jours, car ils favorisent les pertes.

A propos de la rédactrice

Jeanne

Jeanne, 39 ans. Je viens de Clermont-Ferrand, mais j’ai vécu pendant de nombreuses années en Asie (Chine et Japon principalement).
A ce jour je suis revenu dans notre magnifique pays. Je m’occupe de deux rubriques qui devraient vous intéresser tout particulièrement.
Je vais vous donner toutes mes astuces sexo pour maximiser votre plaisir avec monsieur (ou madame…ou les 2). Aussi, je vous prodiguerai mes quelques conseils en matière d’astrologie. Que l’on veuille ou non, les astres veillent sur nous en permanence !

Copyright © 2013-2017