Lifestyle

Partir au bout du monde en solitaire pour se ressourcer

Ecrit par Juliette

Australie, Amérique du Sud, Amérique du Nord, Asie… les destinations ne manquent pas et beaucoup de jeunes Français partent à l’aventure une fois leurs études terminées. Voyager en solitaire peut faire peur et certains ne comprennent pas l’intérêt. Pourtant, cette expérience est forcément enrichissante et c’est avant la liberté que cela procure qui est recherché par ces nouveaux aventuriers. Si vous avez besoin de prendre l’air, de faire un break, pensez à partir au bout du monde quelque temps et seule. Il n’a jamais été aussi simple et peu cher d’aller au bout du monde, alors profitez-en.

Entre 20 et 30 ans, le bon âge pour partir

Lorsque l’on regarde l’âge des Français qui décident de partir à l’autre bout du monde pendant plusieurs mois, on remarque que la majorité a entre 20 et 30 ans. A cet âge, on n’est pas encore installé dans la vie professionnelle ni dans la vie de famille, c’est donc la période idéale pour effectuer ce voyage. Après, il est nettement plus difficile de laisser son travail, ses enfants et son conjoint. Autrement dit, si vous avez entre 20 et 30 ans et que rien ne vous retient en France, tenter l’aventure au bout du monde.

Une liberté absolue

Pourquoi partir seul ? Tout simplement parce que c’est le seul moyen d’avoir une liberté de mouvement totale. D’ailleurs beaucoup de personnes qui partent en groupe au bout du monde et pour plusieurs mois, se séparent au bout d’un moment. En voyageant seul, on est l’unique décideur de nos mouvements. Pas besoin de préparer de longs mois en avance nos périples, on voyage au jour le jour en suivant les opportunités qui se présentent. Le sentiment de liberté est immense.

Plein de rencontres

Pour celles qui ont peur de la solitude, rassurez-vous, car une fois arrivée à destination, les rencontres sont nombreuses. Il s’agit d’ailleurs de l’une des richesses de ce genre de périples. En plus, quand on est seule, les gens vont plus facilement vers nous.  On rencontre donc plein d’autres personnes. Ces personnes peuvent parfois devenir des compagnons de voyage pour certains périples. Partir seule c’est le meilleur moyen de faire rencontre, car cela nous oblige à aller vers les gens. Il est également plus facile de demander d’être logé, ou nourri quand on est seule que lorsque l’on est un groupe.

Se ressourcer

Partir seule au bout du monde est un excellent moyen pour faire un break. Très souvent, on peut le faire après nos études, où lorsque l’on souhaite se réorienter professionnellement. Il faut alors profiter de ce voyage pour faire le plein de souvenirs, d’expériences et relever certains challenges et défis qui nous auraient bloqués auparavant. Le voyage en solitaire à l’autre bout du monde est également un très bon moyen d’apprendre ou d’approfondir une langue étrangère. Chaque jour on doit se débrouiller avec ses langues et c’est impressionnant à quel point on progresse vite. Vous ressortirez forcément grandie d’un tel voyage. Bien sûr, vos proches vous manqueront, mais grâce aux technologies actuelles il est facile de communiquer à distance.

A propos de la rédactrice

Juliette

Je suis Juliette et j’ai 31 ans. Bloggeuse avertie depuis des années, j’ai longtemps vécu à Paris, mais à présent c’est depuis Biarritz que j’officie.
L’air du large me donne encore plus d’idées et d’envies pour vous donner des astuces en matière de décoration.
Depuis toujours, je m’intéresse à l’art de mettre en valeur une pièce et mes quelques années en tant que décoratrice d’intérieur m’ont apprises que tout (ou presque) peut être magnifiés. Ne ratez pas mes chroniques et donnez-moi votre avis sans limite via les commentaires.

Copyright © 2013-2015