Beauté

Quelle réalité pour les cosmétiques Bio ?

Ecrit par Juliette

On associe souvent le terme « bio » à des produits alimentaires. C’est normal puisque ce sont les plus concernés par cette façon de produire et d’élever. Néanmoins, le terme bio est également employé dans d’autres domaines, dont les cosmétiques.

Le cosmétique bio c’est quoi ?

Comme pour les aliments bio, le principe des cosmétiques bio est d’être fabriqués à partir de matières premières naturelles. Ces dernières doivent être issues de l’agriculture bio. De plus, les cosmétiques bio ne peuvent utiliser des extraits d’origine animale lors de leur fabrication.

Bien sûr, un tel produit a pour vocation d’apporter la même utilité (hygiène et embellissement), qu’un cosmétique provenant de l’industrie chimique. A la base, ces produits ont notamment été conçus pour les personnes ayant une allergie ou une forte sensibilité à certains produits chimiques. Attention à ne pas confondre les produits cosmétiques bio et ceux dits naturels. Les premiers sont créés à partir d’éléments naturels respectant les principes de l’agriculture bio, tandis que les produits cosmétiques naturels utilisent des éléments, mais qui ne sont pas forcément cultivés de façon bio. On trouve des cosmétiques bio dans toutes les catégories habituelles : visage, cheveux, corps, etc.

Différents labels

Pour qu’un cosmétique soit qualifié de bio, il doit bien évidemment respecter une charte précise quant à sa fabrication. Cela lui permet d’obtenir un label. Ainsi, en fonction du label, le produit doit respecter un cahier des charges plus ou moins complet. On dénombre 11 labels bio différents pour les cosmétiques : AB, AIAB – ICEA, BDIH, Cosmebio, ECOCERT, Ecogarantie, Leaping Bunny, NATRUE, Nature & Progrès et Soil Association. Dès lors qu’un de ces différents labels est présent sur l’emballage d’un produit cosmétique, vous pouvez être assuré qu’il respecte les normes du bio.

Bon départ, puis stagnation

Le bio est à la mode depuis plusieurs années. Le secteur du cosmétique a su en profiter, pousser par certaines associations de consommateurs qui souhaitent des produits sans certains éléments chimiques. Les produits cosmétiques bio ont donc connu un très bon départ lors de leur apparition dans les magasins spécialisés et les grandes surfaces. D’autant plus que certains éléments chimiques utilisés dans le cosmétique industriel sont de plus en plus décriés comme étant dangereux pour la santé. Le bio a donc réussi à surfer sur cette tendance.

Cependant, après un départ encourageant, il semblerait que le marché des cosmétiques bio commence à stagner. Les consommateurs ont encore du mal à passer le cap. La raison peut être leur prix légèrement supérieur à un produit industriel, mais également les habitudes des consommateurs. En effet, lorsque l’on est habitué à une marque de cosmétique, on a généralement du mal à s’en détacher pour faire confiance à une autre. En plus de cela, le secteur du cosmétique est composé de géants qui ont une telle puissance de communication, qu’il est difficile pour des marques moins connues proposant du bio de prendre des parts de marché. Comme pour de nombreux secteurs, l’évolution dépend en grande partie des consommateurs et de leurs habitudes.

A propos de la rédactrice

Juliette

Je suis Juliette et j’ai 31 ans. Bloggeuse avertie depuis des années, j’ai longtemps vécu à Paris, mais à présent c’est depuis Biarritz que j’officie.
L’air du large me donne encore plus d’idées et d’envies pour vous donner des astuces en matière de décoration.
Depuis toujours, je m’intéresse à l’art de mettre en valeur une pièce et mes quelques années en tant que décoratrice d’intérieur m’ont apprises que tout (ou presque) peut être magnifiés. Ne ratez pas mes chroniques et donnez-moi votre avis sans limite via les commentaires.

Copyright © 2013-2015