Beauté

Après le « contouring », place au « strobing »

Ecrit par Anaïs

Jusqu’ici c’était le « contouring » qui était au top de la tendance en matière de maquillage. Cette technique consiste à redessiner les contours du visage pour en affiner certaines zones. Grâce au jeu des ombres et des contrastes, le « contouring » permet de donc de donner un nouvel aspect au visage et de dissimuler certains défauts. Après, le « contouring », c’est désormais au « strobing » d’être la nouvelle technique tendance au niveau du maquillage.

Le principe du « strobing »

Le « strobing » est une technique de maquillage qui consiste à illuminer le visage avec un effet brillant. En fait, le « strobing » est très proche du « highlighting ». Vous avez sans doute dû croiser des filles comme prises sous l’effet d’un flash d’appareil photo, avec les joues, le nez, le front et le menton qui brillent légèrement. Et bien, c’est ça le strobing.

Pour ma part, je trouve que cette technique de maquillage convient surtout aux personnes à la peau pâle et claire, sinon je trouve que ça fait un peu trop boule à facettes. L’avantage du strobing, c’est qu’il est nettement plus facile et moins long à réaliser que le « contouring » par exemple.

Appliquer un effet « strobing »

Avant de commencer à appliquer un maquillage avec effet « strobing », il est important de choisir un enlumineur adapté à notre teint de visage. Ainsi, si on a un visage plutôt clair alors il faudra opter pour une teinte champagne. Pour les visages moyennement clairs, il faut opter pour une teinte plus rosée. Finalement, les teints mats, le doré est ce qu’il y a de plus adapté, tandis que les peaux noires devront se tourner vers une teinte terre cuite. Cependant, encore une fois je précise qu’il est plus évident de réussir un « strobing » lorsque l’on a une peau claire.

Une fois que l’on a choisi la teinte de l’enlumineur, on va pouvoir débuter l’application du « strobing ». Pour cela, il faut va falloir appliquer l’enlumineur sur certaines parties du visage, et plus précisément sur celles qui ressortent et qui sont bombées, c’est-à-dire les zones qui captent le plus la lumière : arête du nez, pommettes, centre du front, centre du menton, au-dessus des sourcils, le long de tempes et au-dessus du creux de la lèvre du haut également appelé arc de cupidon.

Ensuite, il faut appliquer le fond de teint tout en veillant à créer un effet fondu. On peut le faire avec le doigt ou avec une éponge. L’étape suivant consiste à fixer le reste du maquillage avec une poudre libre et à disperser une poudre illuminatrice sur les zones enluminées.

Il faut bien évidemment effectuer ce maquillage sur une peau propre, hydratée et avec un minimum d’imperfections. Faites des tests lorsque vous avez le temps pour être sûr que votre « strobing » soit réussi lorsque vous sortirez en public.

A propos de la rédactrice

Anaïs

Hello, Hello, je suis Anaïs et j’ai 29 ans. Je suis né à Marseille, mais c’est à Paris que j’ai grandie. Au sein de la capitale, je me suis passionnée pour la mode et la beauté.
J’ai eu la chance de bosser pour quelques marques très connues et j’ai accumulé pas mal d’expérience. A présent, je cultive mon réseau pour vous faire part des meilleures affaires et des looks les plus tendances. Mon objectif est de sentir la mode avant toutes les autres et de vous en faire profiter.

Copyright © 2013-2017